Quelle sobriété foncière d’ici 2050 ? Votre avis nous intéresse !

Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) a été approuvé le 16 septembre 2020. Il fixe la stratégie d’aménagement de la Région Bourgogne Franche Comte à l’horizon 2050 et soutient un modèle de développement équilibré, valorisant la qualité de vie des centralités – métropole, agglomérations, villes, bourgs…

Notre Région, tout comme l’ensemble des autres régions françaises, doit aujourd’hui engager la modification de ce document pour intégrer les exigences de la loi Climat et Résilience (adoptée en août 2021) qui définit des mesures en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique et ses effets. Cette loi engage les collectivités territoriales à atteindre un objectif de « zéro artificialisation nette », c’est-à-dire un équilibre à instaurer entre la consommation d’espaces naturels et agricoles (l’artificialisation) d’une part et la renaturation d’espaces d’autre part.

Ce questionnaire de concertation s’organise autour de cinq enjeux clés de la modification :

  • ENJEU 1 : Artificialiser moins d’espaces naturels, agricoles et forestiers

  • ENJEU 2 : Renforcer les centralités

  • ENJEU 3 : Stocker et acheminer les marchandises

  • ENJEU 4 : Désimperméabiliser et renaturer

  • ENJEU 5 : Prévenir et lutter contre les dépôts illégaux de déchets

 

« Quelles solutions proposez-vous pour réduire l’artificialisation des sols ? Qu’attendez-vous d’une ville-centre ou d’un bourg-centre ? Quels espaces identifiez-vous pour retrouver de la nature en ville ? Nous avons besoin de vous pour construire ensemble le futur de la Bourgogne-Franche Comté ! Ce questionnaire ne vous prendra qu’une dizaine de minutes. Vos contributions viendront éclairer les choix que les élus devront faire dans le cadre de l’évolution du document. »

Quelle sobriété foncière d’ici 2050 ? Votre avis nous intéresse !

Enjeu 1 : Artificialiser(1) moins d'espaces naturels, agricoles et forestiers

Le contexte : Alors que le schéma régional en vigueur impose aux projets d'urbanisme et d'aménagement des objectifs de réduction de la consommation d'espaces naturels, agricoles et forestiers, la loi climat et résilience de 2021 demande aux régions d'aller plus loin pour renforcer et affiner ces mesures.

Enjeu 2 : Renforcer les centralités(2) quelles que soit leurs tailles

Le contexte : l'effort de réduction de la consommation d'espaces naturels, agricoles et forestiers, pose plus largement l'enjeu du renouvellement du modèle d'urbanisme. Celui de la Région Bourgogne-Franche-Comté, s'appuie sur le renforcement des centralités, c'est à dire des villes et bourgs qui offrent à l'échelle de leur bassin de vie les principaux équipements, commerces, emplois, etc.

Enjeu 3 : Stocker et acheminer les marchandises

Le contexte : Les évolutions des modes de consommation (e-commerce notamment) conduisent à une augmentation des besoins en matière de logistique (stockage et acheminement des marchandises, plateformes...) qui sont fortement consommateur de foncier.

Enjeu 4 : Désimperméabiliser et renaturer(3)

Le contexte : Les nouvelles attentes de la loi Climat et résilience imposées à la Région en matière de réduction de la consommation foncière vise à compenser les extensions urbaines par des actions de renaturation (désimperméabilisation, revégétalisation, etc...)

Enjeu 5 : Prévenir et lutter contre les dépôts illégaux de déchets

« Avez-vous déjà participé à une (ou plusieurs) actions pour prévenir ou lutter contre les dépôts illégaux de déchets ? »
Par exemple : une marche pour ramasser les dépôts illégaux de déchets, être ambassadeur ou ambassadrice pour sensibiliser à la thématique des dépôts illégaux de déchets, le repérage de dépôts illégaux via une application ou par téléphone (numéro vert), etc.
Qui était à l’origine de l’impulsion de cette action :

Vous êtes ?

Je suis
Mon âge

(1)Artificialisation : L’artificialisation résulte de l’urbanisation et de l’expansion des infrastructures, sous l’influence de la dynamique démographique et du développement économique. Les surfaces artificialisées regroupent l’habitat et les espaces verts associés, les zones industrielles et commerciales, les équipements sportifs ou de loisirs, les réseaux de transport, les parkings ou encore les mines, décharges et chantiers. (INSEE, 2021)

(2)Centralité : La centralité qualifie la capacité d’action d’un élément central (le centre urbain, la métropole) sur sa périphérie en termes de desserte, de services, d’attractivité, et d’une manière générale, de polarisation. (Géoconfluence, 2019)

(3)Renaturation et désimperméabilisation : La renaturation et la désimperméabilisation des sols urbains ont de nombreux avantages : outre l’amélioration du cadre de vie (les Français sont demandeur de plus de nature en ville), elles permettent de favoriser le cycle de l’eau en réduisant le ruissellement, favorisent la biodiversité et contribuent à réduire le phénomène d’îlots de chaleur. (CEREMA CLIMAT & TERRITOIRES DE DEMAIN, 2020)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×